Certification Environnementale : 100% des producteurs de légumes Triskalia en niveau 2

6 septembre 2019

Les attentes des consommateurs, de la distribution et de la restauration, ainsi que les ambitions gouvernementales sont fortes sur la Haute Valeur Environnementale (HVE). Triskalia s’inscrit pleinement dans cette démarche et vient d’obtenir, pour son organisation de producteurs de légumes, la certification environnementale de niveau 2. Cela concerne 100 % de ses agriculteurs, soit près de 600 exploitations.


L’organisation de producteurs (OP) de légumes de la coopérative Triskalia regroupe 600 agriculteurs qui produisent, entre autres, pois, haricots, épinards, choux-fleurs et brocolis… destinés à la surgélation. Elle est résolument engagée dans le développement durable et la réduction des intrants de synthèse depuis de nombreuses années, et ce dans une approche filière, du champ à l’assiette.

Cet engagement s’est structuré autour de la démarche Agri Confiance, certifiée selon la norme NF V01-007, qui implique l’ensemble des acteurs de l’amont, du champ à l’usine, c’est-à-dire les 600 producteurs, mais aussi les techniciens, chauffeurs de récolteuses, transporteurs… Des indicateurs concrets et des audits annuels par un organisme de certification extérieur permettent de piloter et de garantir le respect des pratiques et la réponse aux attentes des consommateurs.

Une certification délivrée par le Ministère de l’Agriculture

En juillet 2019, la Certification Environnementale de niveau 2 est accordée par le Ministère de l’Agriculture à l’OP Triskalia, et donc à l’ensemble de ses 600 producteurs adhérents. Cette certification est une véritable reconnaissance de son engagement et de sa démarche de développement durable.

Dans les champs, il s’agit de réduire autant que possible l’usage des produits phytosanitaires de synthèse. Cela passe, d’une part, par des itinéraires techniques très restrictifs. D’autre part, par des méthodes alternatives, qu’elles soient du domaine du vivant (bio-contrôle, sélection variétale, produits homologués bio…) ou des nouvelles technologies (binage à guidage optique, robotique…).

Les résultats sont significatifs. Par exemple, en épinards, la protection fongicide a été arrêtée sur plus de la moitié de la surface, grâce aux choix variétaux, et ce alors que l’épinard est très sensible au mildiou. La protection insecticide sur cette culture est devenue exceptionnelle (6 % seulement de la surface en 2018) grâce au piégeage d’insectes comme outil de pilotage.

L’agro-écologie est bien évidemment plus large que la problématique phytosanitaire. L’OP Triskalia s’implique aussi sur la gestion de la ressource en eau, avec des sondes d’irrigation, sur la vie des sols avec le développement de couverts, y compris sur de courtes périodes estivales, sur les émissions de gaz à effet de serre avec des formations à l’éco-conduite pour les chauffeurs (- 17 % de consommation de gazole en 5 ans), sur la biodiversité (par exemple, près de 40 % de producteurs accueillent des ruches sur leur exploitation et nous expérimentons la mise en place de bandes fleuries sur le territoire).

Ces évolutions de pratiques sont de plus en plus au cœur des échanges avec les clients de l’OP. Il s’agit d’expliquer la réalité de cette mutation initiée il y a plusieurs années, et sur laquelle la mobilisation est croissante.

 

Un atout pour Gelagri et les légumes surgelés Paysan Breton

Gelagri, filiale de transformation de légumes de Triskalia, constate au quotidien l’évolution des demandes de ses clients. La Haute Valeur Environnementale (HVE) et la certification environnementale n’ont jamais été autant évoquées dans les échanges, avec une attente forte des utilisateurs, consommateurs et distributeurs pour des produits durables, respectueux de l’environnement et limitant le recours aux produits phytosanitaires de synthèse.

En complément des actions réalisées au niveau agricole, le développement durable est également très présent dans l’usine, avec des enjeux sur la maîtrise de la transformation de la matière première, la consommation des énergies (électricité, gaz) et de l’eau, la lutte contre les gaspillages, le recyclage et l’optimisation des emballages.

Par exemple 100% des déchets végétaux générés à l’usine sont recyclés, avec notamment le développement de la méthanisation. Des investissements conséquents sur les process ont également permis d’économiser plus de 10% de la consommation en énergie.
En lien avec cet engagement depuis plus de 20 ans autour de la démarche Agri Confiance, la filière complète Triskalia – Gelagri a développé un réel savoir-faire, en phase avec les attentes des consommateurs d’aujourd’hui.

Pour la gamme de surgelés Paysan Breton en restauration hors domicile, avec cette reconnaissance officielle « Certification Environnementale de niveau 2 » de la totalité des agriculteurs de l’OP, ce sont plus de 25 références et des centaines de tonnes qui vont pouvoir immédiatement revendiquer ce certificat et répondre aux attentes des distributeurs et autres utilisateurs.

L’enjeu est important : la réglementation évolue, notamment en collectivités, où, dans le cadre de la loi EGAlim(1) , les structures en charge de la restauration vont devoir respecter 50% de la valeur des achats attribuée à des produits de qualité ayant des engagements environnementaux. Cela correspond à 20% pour la Bio, 30% pour d’autres catégories dont les SIQO(2), la HVE et la certification environnementale de niveau 2…).

La certification environnementale de niveau 2 est donc un moyen de mettre en valeur les légumes des adhérents de la coopérative. Pour la filière Triskalia, il s’agit également de se différencier des offres banalisées où le prix est le critère principal ce qui favorise notamment des produits d’importations très présents sur les marchés de la restauration.

Les producteurs Triskalia et Gelagri, avec notamment sa marque Paysan Breton, ont fait le choix stratégique de se positionner comme le leader de l’agro-écologie. Cela porte aujourd’hui ses fruits pour les légumes surgelés. De quoi envisager l’avenir avec optimisme.

(1) Loi Egalim : loi Agriculture et Alimentation
(2) SIQO : signes d’identification de la qualité et de l’origine

 

Plus d’informations en vidéo : https://youtu.be/d-0wbl9dNAs

Pour en savoir plus, voir le communiqué de presse.

Toutes les actualités