"Sensibiliser au label rouge et au porc français"

9 mai 2017

Nathalie Boschet et son mari vont chaque année à la rencontre des consommateurs pour leur présenter leur métier à travers le Label Rouge géré par Opale. L’occasion de créer un lien, de partager leur passion, mais aussi de conseiller sur le choix de la viande porcine.

Nathalie, comment fonctionne votre exploitation ?

Nous sommes 4 chefs d’exploitation à la tête de la SCEA de la Corbinais à Monteneuf : mon mari, son frère et sa femme, et moi-même. Ce roulement nous permet de prendre une semaine de vacances par an. Notre élevage est scindé en 2 parties : lorsque le porc atteint 25 kg (en moyenne au bout de 80 jours d’âge), il rejoint la partie engraissement gérée par mon beau-frère et sa femme. Nous sommes à la tête d’un élevage de 200 truies, pour 150 hectares de terres dont une partie dédiée à la culture de céréales, pour l’alimentation des porcs.

Depuis combien de temps êtes-vous engagés en Label Rouge Opale ?

Nous avons été officiellement certifiés Label Rouge en 2008, après un an de rodage. Nous respectons un cahier des charges précis qui impose la traçabilité de nos produits, l’alimentation de nos animaux, la surface au sol ou encore l’âge d’abattage. Nous avons commencé à animer des grandes surfaces un peu plus tard : c’est Triskalia et Opale qui prennent en charge l’organisation de ces déplacements, qui se tiennent deux week-ends par an. Nous sommes déjà intervenus à Paris, Marseille, Lyon et Reims où nous avons toujours reçu un bon accueil : lors de ces week-ends, les échanges avec les adhérents de Triskalia sont enrichissants, et ça permet de resserrer les liens entre producteurs, distributeurs et fournisseurs.

Quels messages voulez-vous faire passer au consommateur lors de ces animations ?

Cela nous permet de raconter notre histoire et, finalement, de mettre en valeur tous les éleveurs. Lorsque nous allons à la rencontre du consommateur, en grande surface, nous lui parlons de l’amour que nous portons à notre métier, nous les conseillons… Nous échangeons aussi des recettes de cuisine ! Nous ne sommes pas là pour les pousser à l’achat, mais plutôt pour les sensibiliser au Label Rouge et, au-delà de ça, au porc français. Logos, appellations… certains jouent sur les mots et le consommateur doit savoir ce qu’il achète. Nous distribuons des bandes dessinées aux enfants pour qu’ils en apprennent plus sur la vie du cochon Label Rouge. Nous rencontrons tous types de personnes : retraités, jeunes, familles… En général, tout le monde se sent concerné !

éleveuse de porc label rouge opale

Nathalie Boschet, éleveuse de porcs à Monteneuf (56) et animatrice Label Rouge Opale

Toutes les actualités