Production de ciboulette : une récolte high-tech

3 janvier 2017

L’Organisation de Producteurs (OP) légumes industrie de Triskalia cultive la ciboulette à destination de la surgélation. Cette culture présente des spécificités, qui ont amené à des investissements significatifs depuis 2 ans afin de garantir qualité et fraîcheur du produit.

machine agricole ramasseuse herbes aromatiques

Jérôme Lévêque, technicien, et Laurent Postic, entrepreneur de récolte,
sont tous deux spécialisés sur le dossier aromatiques.

Triskalia récolte annuellement environ 6 500 tonnes de plantes aromatiques sur 250 ha. La gamme comprend principalement le persil et la ciboulette, mais aussi de la coriandre et de la roquette. Ces cultures sont produites sur les bassins de l’Iroise, l’Isole et l’Oust, et s’adressent à des producteurs techniques équipés d’irrigation. La production de ciboulette est réalisée sur la région de Quimperlé, avec un développement des surfaces ces dernières années. Les cultures sont menées sur 2 ans à raison de trois coupes par campagne. Il s’agit par ailleurs d’un produit très fragile, ce qui amène un certain nombre de contraintes.

Nouvelle récolteuse

Ce contexte a amené Triskalia à investir dans une nouvelle machine de récolte. Forte de son expérience, l’équipe technique a conçu en collaboration avec Asa-lift / Grimme une récolteuse à la pointe de la technologie en matière de contrôle de flux et de coupe de la feuille de ciboulette. Celle-ci sort de la machine en segments de 4 mm. L’expertise des intervenants est un élément clef dans la maîtrise de la qualité du produit fini : la machine est lavée et désinfectée avant chaque coupe. Le chauffeur doit s’assurer des bons réglages de courroies et des coupeuses lors de la récolte afin d’éliminer les feuilles non conformes.

Nouveaux caissons

Immédiatement après la récolte, la ciboulette est transportée en flux tendu à l’usine. Pour améliorer cette étape et mieux préserver la fraîcheur du produit, l’OP a également investi dans des nouveaux caissons dédiés en inox. Arrivé à l’usine, le produit est lavé et surgelé, avant de venir relever les plats des restaurateurs et consommateurs, la formule “du champ à l’assiette” prend ici tout son sens.

 

Jean-René Gloaguen & Julien Prat

Service légumes industrie

 

 

Un partenariat d’exclusivité avec le leader mondial des herbes aromatiques

La collaboration entre Triskalia et Daregal remonte à 2001, date à laquelle cette entreprise a investi dans l’usine de surgélation de Saint-Divy (29).  Daregal transforme 70 000 tonnes,de produit frais,chaque année, avec un chiffre d’affaires de 120 M €. Les produits surgelés sont commercialisés sous différentes formes : IQF, déshydratés, coulis, sauces, marinades, huiles infusées, arômes… L’essentiel de l’activité est orienté vers l’industrie, sans oublier la restauration et le grand public.

Toutes les actualités