Natugro, une démarche éco-responsable

10 juillet 2017

Dans son installation, Pierre Guyomar souhaite produire avec le moins d’impact possible sur l’environnement. Sa serre durable et ses choix de production vont dans ce sens. Épaulé par Hortalis, il utilise le programme Natugro et recrée ainsi un écosystème dans ses serres.

“ Je pilote mon exploitation de façon durable ”, explique Pierre Guyomar (à droite) accompagné de Jean Troadec, son technicien Hortalis.

En 2014, Pierre Guyomar s’installe avec un objectif très précis : produire de la tomate avec un impact environnemental minimum. Dans cette démarche éco-responsable, le jeune producteur de 30 ans cherche à travailler avec des outils performants, en choisissant des produits techniques et de qualité.

Une serre sans impact sur l’environnement

Ainsi, Pierre fait le choix d’une installation durable avec une rétention d’eau de pluie plutôt qu’un forage.
Ses eaux de drainages sont récupérées, désinfectées par un système UV et réintégrées dans sa solution d’apport de nutriments. Il limite ainsi les pertes et économise de l’eau et des fertilisants. Enfin, la serre vient d’être équipée d’un dispositif de cogénération : « Ce système produit simultanément de l’électricité et de la chaleur à partir de gaz naturel », explique le producteur. À la fin de la saison, un vide sanitaire permet de créer un nouvel écosystème sans bactérie ni virus, et avec des insectes sains réintroduits en début de culture. Lors de ce grand nettoyage, tous les éléments de culture sont recyclés : la laine de roche et le plastique sont récupérés par Triskalia, les crochets sont recyclés chez un ferrailleur et les plants sont collectés, broyés et étalés sur les champs.

Piloter l’équilibre de la tomate

Pierre cherche aussi à ne plus utiliser d’intrant chimique. « C’est ma volonté, mais aussi celle du consommateur de limiter ces produits et même de ne plus en mettre du tout dans les années à venir », indique-t-il. Adepte de la protection biologique intégrée, il s’appuie sur Hortalis pour choisir les solutions qui protègent ses 2,5 ha tomates grappes. Koppert, partenaire d’Hortalis, propose alors au producteur son programme Natugro, pour N a t u r a l Growing. « Ce système de pilotage des équilibres nutritionnels de la tomate entre parfaitement dans la démarche de Pierre », souligne Jean Troadec, technicien Hortalis. Au départ, le programme utilise du Trichoderma, un champignon connu et maîtrisé qui soutient l’immunité de la plante : il entre en concurrence et limite le développement des autres champignons. Après son installation, le programme est personnalisé et adaptable. Le producteur peut choisir parmi trois solutions pour développer plutôt la feuille, la racine ou le fruit, en fonction du climat, du comportement de la plante et des objectifs du producteur.

Limiter la pression des maladies

Avec Natugro, Pierre a constaté une diminution de la pression des maladies comme le botrytis et l’oïdium. « C’est rassurant pour le producteur qui optimise la photosynthèse de ses plants et garantie donc son rendement », souligne-t-il. La baisse d’utilisation d’intrants engendrée par Natugro réduit aussi les contraintes associées : coût du produit et d’application, gestion des délais de réentrée et avant récolte et donc la gestion du personnel. Travailler sans risque ni équipement spécifique est un confort pour Pierre et sa dizaine de salariés. Des employés dont la réactivité est essentielle au fonctionnement du programme : « ils ont été formés pour remonter leurs observations afin de réagir vite en cas de besoin », détaille Pierre.
Car dans le milieu clos d’une serre, les foyers infectieux se développent rapidement. Et lorsque des plants sont perdus, une atmosphère locale se crée et altère l’équilibre de la serre. La communication entre producteurs est également intéressante pour partager ses expériences. C’est par ce biais que les solutions efficaces sont partagées et que la filière peut répondre aux attentes des consommateurs avec une production durable.

Hubert Colas
Service Hortalis

 

Retrouvez la vidéo de cette interview :

 

Le point de vue d’Hortalis

 

Hubert Colas, responsable Hortalis.

 

Les producteurs bretons de cultures sous abris cultivent en permanence l’innovation. Hier, la protection biologique intégrée, le recyclage des solutions nutritives, la recherche d’économie d’énergie par la cogénération… Aujourd’hui, l’objectif est de diminuer les traitements phytosanitaires, voire de les supprimer dans certains cahiers des charges. Hortalis avance et accompagne les producteurs dans cette démarche éco-responsable. Natugro entre pleinement dans cet esprit de productivité et de qualité de la production bretonne de tomate.

Natugro crée une immunité pour le plant de tomate et le rend donc plus fort.

Toutes les actualités