Multiservices du semis à l’auge

21 février 2018

Avec 110000 hectares de semences commercialisées sur 435000 semés en Bretagne, Triskalia est un des intervenants majeurs sur la culture de maïs.

Le réseau d’essai 2017 va permettre à Triskalia de proposer de nouveaux hybrides pour 2018

Le réseau d’essai 2017 va permettre à Triskalia de proposer de nouveaux hybrides pour 2018.

 

L’objectif de la coopérative est de poursuivre les travaux entamés depuis plusieurs années sur les progrès génétiques, les solutions alternatives en matière de désherbage, la protection insecticides ainsi que sur les valeurs alimentaires.

 

Un réseau d’essai unique en Bretagne

Avec 79 essais en grandes bandes et 8  plateformes micro-parcelles, la coopérative dispose du réseau le plus important en Bretagne. L’objectif de ce réseau d’essai est double : d’une part mesurer les performances des nouveautés, d’autre part conforter la gamme actuelle. Ce double réseau offre une multitude de situations agronomiques et climatiques et permet une connaissance optimale des hybrides.
Le pôle agronomique s’occupe de l’organisation, des notations, de la synthèse des résultats et les techniciens cultures gèrent la mise en place des différents essais. Les semenciers sont partenaires et participent activement à la réussite de ce dispositif. Sur leurs recommandations, les différents hybrides sont testés, selon leurs indices de précocité et leurs destinations : fourrage ou grain.
Ces recherches menées depuis plusieurs années ont permis d’améliorer les rendements, les valeurs alimentaires et les critères agronomiques des variétés.

Peu d’évolution en matière de désherbage

En matière de désherbage, l’objectif est de proposer les solutions innovantes les plus efficaces, les plus économiques et les plus respectueuses de l’environnement. Tous les ans, des essais sont réalisés pour tester les différentes stratégies de désherbage, tant au niveau du positionnement que des solutions. Le désherbage mécanique est lui aussi mis en œuvre en complément du désherbage chimique.
Les 120 technico-commerciaux cultures sont formés pour accompagner les adhérents à la réussite du désherbage. Il n’existe pas de stratégie unique et l’adaptation à la parcelle par des visites est indispensable.

Protection insecticide : enjeu important en 2018

Le principal enjeu pour la campagne 2018 sera de trouver les solutions alternatives au Sonido, les plus performantes sur taupins et mouches (oscinies, géomizes). Afin de lutter contre les insectes du sol “taupins”, il faudra certainement associer l’agronomie : rotations, façons culturales, vigueur variétale, fertilisation starter et la chimie.
Les vols de mouche (oscinie, geomize) sont difficiles à détecter et à anticiper. Peu de moyen de lutte existe hormis l’application d’insecticide de végétation du stade 2 à 6 feuilles avec des efficacités aléatoires. La lutte contre la pyrale sera également à conforter.

Défilait 3.0 et Défigrain au service des éleveurs


La démarche Défilait 3.0 a été initiée par les productions animales et végétales de la coopérative. Elle a pour objectif de bien cerner individuellement les objectifs des éleveurs laitiers sur le rationnement de leurs troupeaux sur le plan fourrager (maïs et graminées fourragères) et nutrition. Les techniciens cultures et ruminants se déplacent chez les éleveurs laitiers afin de déterminer leurs besoins au niveau technique, économique, leurs objectifs de productions… Le bénéfice pour l’éleveur est d’avoir un regard et des conseils extérieurs sur l’approche globale du rationnement dans le but d’améliorer les performances techniques et économiques de son exploitation.
Les deux services productions végétales et animales travaillent conjointement sur le dossier M.3 proposé par Pioneer. Le potentiel des hybrides M.3 a été validé aux champs, reste à valider la performance au niveau alimentaire. Les travaux continuent.

Défigrain concerne la culture du maïs grain qu’il soit humide ou sec. L’objectif est de proposer les meilleures variétés au niveau rendement mais aussi au niveau vigueur, rusticité, résistance aux maladies et valeur nutritive.

Services complémentaires

La coopérative propose de nombreux services complémentaires du semis à la valorisation animale.
Des réglages semoirs sont proposés afin de vérifier les postes clefs : les socs semeurs, la distribution, la soufflerie, le micro granulateur.
Des diagnostics silos peuvent être réalisés de novembre à février afin de s’assurer de la bonne conservation du fourrage.
Le maïs, qu’il soit en ensilage ou en grain, a un très gros potentiel. Il demeure néanmoins tributaire des aléas climatiques mais aussi agronomiques. Les services techniques de Triskalia ont pour vocation de rechercher les meilleures solutions pour anticiper ces problématiques.

Les techniciens cultures proposent, avant les semis, des conseils de réglages de semoir durant les mois de mars et avril.

Toutes les actualités