L'innovation au service du bien-être en élevage

11 août 2017

Faire de l'amélioration des conditions d'élevage, conciliant bien-être et santé des animaux, un atout décisif pour les éleveurs, les filières et les territoires de l’ouest de la France.

Jean-François Appriou, administrateur Triskalia, a présenté le LIT “Ouest Territoire d’élevage” lors du Salon International de l’Agriculture 2017 et l’ensemble des acteurs à l‘origine de l’initiative ont signé un protocole d’accord à l’issue de la présentation. 

Jean-François Appriou, administrateur Triskalia, a présenté le LIT “Ouest Territoire d’élevage” lors du Salon International de l’Agriculture 2017 et l’ensemble des acteurs à l‘origine de l’initiative ont signé un protocole d’accord à l’issue de la présentation.

Triskalia est, au nom d’un ensemble de partenaires, porteur d’un projet pilote du Laboratoire d’Innovation Territorial (LIT) consacré au bien-être animal. Plusieurs acteurs agricoles et agroalimentaires de l’ouest de la France (Bretagne, Normandie et Pays de la Loire) sont rassemblés depuis l’automne 2016 pour travailler à la construction de ce Laboratoire d’Innovation Territorial, centré sur l’élevage dans l’ouest de la France.
Le LIT “Ouest Territoires d’Élevage” a pour objectif général d’améliorer par l’innovation les conditions de vie des éleveurs et de leurs animaux, d’augmenter le bien-être animal et de réduire le recours aux médicaments en élevage. L’innovation prendra des formes diverses (agronomiques, zootechniques, biologiques, techniques, numériques, organisationnelles, liées aux produits, etc.). Elle sera issue aussi bien du monde de la recherche-développement agronomique et vétérinaire, publique et privée, que des éleveurs eux-mêmes.

Le « LIT », Laboratoire d’Innovation Territorial : kezaco ?

Le principe d’un “Living Lab” est la collaboration : les idées émergent de tous les acteurs du territoire, puis après une étude de faisabilité, sont développées et testées sur le territoire dans les élevages. Ce laboratoire est l’occasion d’échanger sous forme de groupes de travail autour du bien-être animal en associant les agriculteurs, les grandes entreprises, les start-up, les acteurs de la recherche publique et privée, de la formation, les associations, les pouvoirs publics et les citoyens.

Un mot d’ordre : co-construction

Il est nécessaire de travailler au futur des productions animales dans le cadre d’une co-construction de cet avenir. L’acceptabilité économique, sociale et sociétale de ces innovations requiert leur élaboration concertée avec non seulement les éleveurs et les entreprises d’aval (transformateurs et distributeurs), mais également avec les consommateurs et les citoyens.
Ce projet est soutenu par l’État dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir.

En savoir plus

Événements : Le 6 juin 2017 à AgroCampus Rennes s’est déroulé le 1er séminaire de “socialisation” : rencontre entre l’ensemble des parties prenantes, invitées à venir échanger sur leurs attentes et leurs modes de contribution au projet.

Prochain rendez-vous : Le 14 septembre 2017 au Space : Organisation d’une conférence / table ronde pour parler des projets du LIT “Ouest Territoire d’Élevage”

Toutes les actualités