De l’air dans les bâtiments bovins

14 août 2018

Après une bonne année de réflexion, le Gaec Duchée Fieux à Saint-Onen-La-Chapelle (35) s’est lancé dans la construction d’un bâtiment neuf pour leurs 120 vaches laitières autour de deux conditions sine qua non : lisier et fumier à 50/50 (logettes paillées dos-dos) et une salle de traite sans parc d’attente.

Henri et Vincent Daugan avec Juliette et Titouann. Au centre, Ronan Castrec, concepteur bâtiment Triskalia.

L’EXPLOITATION EN BREF :

Gaec Duchée Fieux à Saint-Onen-la-Chapelle (35)
Sylvie et Henri Daugan, Vincent et Stéphane Daugan
> 120 vaches laitières
> 1 atelier taurillons
> SAU : 160 ha dont 55 ha de maïs, 45 ha de céréales et le reste en herbe
> Bâtiment pour les vaches laitières et nurserie opérationnels depuis 2015
> Conception Triskalia
> Charpentier : charte qualité construction

Avec des limites de propriétés contraignantes au niveau de l’exploitation, les associés ont concrétisé leur projet avec un bâtiment de conception large plutôt que longue permettant de “rentrer” dans les limites parcellaires.
Cela répond à leur souhait d’optimiser leurs conditions de travail, de prioriser le bien-être animal et d’intégrer l’édifice au mieux dans le paysage. En contact avec Ronan Castrec, concepteur bâtiment Triskalia, ils ont affiné leur projet au niveau des aménagements intérieurs (logement, traite, alimentation…) mais aussi au niveau des élévations (charpentes et bardages) pour ne pas négliger les ventilations et les associations idéales des matériaux et équipements de bardages.

Ventilation optimale

Selon Ronan Castrec : « le bardage bois claire-voie reste un incontournable dans la ventilation des bâtiments bovins ». Et d’autant plus, en raison de la configuration du bâtiment du Gaec Duchée Fieux ! En effet, d’allure “ordinaire”, la partie logement des vaches, avec 3 charpentes bipentes raccordées, présente le bipente central surélevé avec 2 décrochés de charpentes (bardés bois claire-voie et gouttières au bâtiment central).
Ces décrochés se font relais de ventilation pour le volume central du bâtiment (correspondant aux 4 rangs de logettes paillées). Cela fonctionne d’autant plus que les pignons des parties logements sont bardés intégralement en ajouré bois claire-voie (orientés ouest et est). C’est un argument pour favoriser aussi la ventilation par les pignons.
Lorsque les bâtiments ont des pignons fermés, il se crée un effet de contournement, d’accélération et de tourbillons ; un bardage ajouré bois claire-voie assure un rééquilibrage des pressions entre l’intérieur et l’extérieur et réduit les effets de tourbillons. La ventilation se fait à 360°.

Le bois, une option intéressante pour les bardages

Le bois a une capacité d’isolation au froid en hiver et ne crée pas de condensation comme en été. Il temporise les hautes températures et ventile, ne restitue pas de chaleur supplémentaire et ne crée pas d’effet radian comme du bardage tôle exposé au soleil. Il garde un aspect intérieur et extérieur non encrassé, contrairement à la tôle laquée, et participe à une bonne intégration paysagère des bâtiments.
En bardage ajouré bois claire-voie, il laisse passer l’air, sans courant d’air, mais pas la pluie grâce à l’épaisseur des planches : la pose aux pignons peut être écartée de près de 30 cm de la charpente pour les
débords de bardages des portails. Pour les nurseries, la ventilation est à ajuster avec plus de modération (bardage plein majoritairement) et le bardage bois y a aussi toute sa place pour l’isolation.
D’autre part, les rideaux brise-vent sont une bonne association avec le claire-voie pour la ventilation. Au Gaec Duchée Fieux, grâce à ces installations et à l’orientation du bâtiment, « si nous avons une belle journée, le soleil s’engouffre jusqu’au milieu du bâtiment quand le filet est ouvert » soulignent Henri et Vincent Daugan avant de préciser : « nous ouvrons les fi lets brise-vent aussi pour évacuer la poussière lors du paillage ».

Budget et installation

Les poses préconisées doivent prendre en considération les continuités de séchage des planches dans le temps (rétractation des planches et des écarts).

Pour une base de planches de largeur 15 cm, un écart de 1 cm maximum est suffisant (coefficient d’efficacité de réduction du vent d’environ 97 % et 1 m2 d’entrée d’air atteint avec 9 m2 de claire-
voie), voire jusqu’à 6 à 7 mm surtout dans les pignons et aux façades exposés aux pluies, dans les nurseries. En bardage bois plein, plusieurs techniques de poses existent : avec superpositions en vertical, en clin en horizontal…, notamment pour des emplacements spécifiques ou locaux à garder clos.

Le coût de la pose varie autour de 25 € à 30 €/m2 en façades à environ 32 € à 40 €/m2 aux pignons (suivant la pose en ajouré claire-voie ou en plein). À noter que la tôle laquée peut être un peu plus
chère d’environ 10 % (privilégier une teinte grise pour une meilleure insertion paysagère). La pose en auto-construction est facile en façade, mais il reste essentiel d’assurer sa sécurité en faisant
appel à un charpentier, surtout si des interventions aux pignons sont prévues.
La fixation est réalisée avec des pointes annelées en inox (visserie inox possible) s’il est envisagé de démonter ou de déplacer le bardage sans le casser pour une extension.
Le bardage bois reste une alternative intéressante dans la rénovation de bâtiments qui ont des défauts de ventilation. Quant aux panneaux “ sandwich ” isolés, ils sont aussi adaptés aux locaux de services (bureaux, sanitaires, ventes directes…) et aux nurseries, mais leur coût est plus élevé.
Les associés du Gaec Duchée Fieux sont satisfaits de la réalisation même s’il reste encore quelques ajustements minimes, apparus à l’usage. « Pour 30 à 40 ans d’utilisation, il est vraiment essentiel
d’écouter les attentes des éleveurs » conclut Ronan.

Vues du bâtiment du Gaec Duchée Fieux : un compromis entre les attentes
des éleveurs et les préconisations de Ronan Castrec.

 

Vos contacts Triskalia

 

Nord 29 : Joseph Niguinen
06 77 37 51 18
Est 22 et Nord 35 : Philippe Clec’h
06 77 37 02 81
Sud 29 et 22 : Philippe Le Carluer
06 07 58 39 36
56 et Sud 35 : Ronan Castrec
06 85 03 90 99
Ouest 22 : Gérard Touzé
06 77 62 82 20
56 : Philippe Poder
06 07 45 85 18

 

Toutes les actualités